logiciel

Gestion de l’information dans le cadre de l’internationalisation d’un logiciel

Nom: 
NC
الاسم الأ: 
-
Année: 
2003
Résumé du mémoire: 

Il existe aujourd’hui une grande diversité de logiciels sur le marché, et ceux-ci ont pris une place importante dans notre vie quotidienne, aussi bien au travail qu’à la maison. Désormais, l'objectif principal des éditeurs n'est plus seulement de vendre, mais aussi d'exporter leurs produits. On parle alors d’internationalisation, qui consiste à concevoir un logiciel de façon à ce qu'il s'adapte aisément à divers paramètres socioculturels : cela permet d’une part de faciliter sa localisation, et d'autre, de réduire les coûts et de d’accélérer la commercialisation. Le rédacteur technique à un rôle important à jouer : il participe à la création du logiciel en rédigeant la description de son contenu, mais également en écrivant la documentation utilisateur. Ce travail traitera des problèmes spécifiques liés à la conception d’un logiciel et à la structuration d'une aide en ligne, et couvrira une ontologie du domaine de la conception d'un logiciel, et plus particulièrement de l’aide en ligne en français et en anglais.

Traduction humaine dans la perspective du développement de la traduction automatique

Nom: 
NC
الاسم الأ: 
-
Année: 
2004
Résumé du mémoire: 

Dans mon mémoire de DESS, j'aborde la problématique linguistique (traduction) dans la perspective du développement informatique (nouvelles technologies-logiciels de traduction automatique). Il s'agit de traiter la question de la traduction « traditionnelle » vs la traduction automatique. L'enjeu de mon travail est de démontrer quels sont les points forts et les points faibles ainsi que les limites et les difficultés liés à ces deux façons de traduire: humaine et informatisée.
Pour illustrer mes observations, je m'appuie sur les exemples précis. J'établis un corpus bilingue (langue source français-langue cible anglais) extrait du Journal Officiel de la Communauté européenne et j'examine les traductions: premièrement traditionnelle publiée dans une version anglaise du Journal Officiel, ensuite celle traitée par le logiciel de traduction automatique REVERSO et celle traitée par le logiciel de traduction gratuit disponible sur le moteur de recherche YAHOO. Par la suite, je procède à l’extraction terminologique en établissant une liste des termes et des expressions que je compare premièrement avec la terminologie traditionnelle du dictionnaire-papier, et ensuite avec le dictionnaire en ligne FREELANG et la base terminologique de la Communauté européenne - EUROVOC. Les commentaires des résultats obtenus me servent de conclusion : quels sont la place et le rôle du traducteur face à la prolifération des outils de traduction automatique, quel est l’avenir de la TA et de la TAO de point de vue de l’efficacité, de la disponibilité, du coût et du temps de traduction ? Est-ce que le progrès technologique accompagne les méthodes traditionnelles et en quoi est-il complémentaire? Arrivera-t-on à maîtriser l’ambiguïté du langage humain du point de vue de la traduction?

Syndicate content